Il était une fois, au printemps, un non-voyant assis sur les marches d’un bâtiment avec un chapeau à ses pieds et un morceau de carton portant l’inscription :  «Je suis aveugle, aidez-moi, s’il vous plaît ».  Un publicitaire qui se promenait près de là s’arrêta et remarqua qu’il n’y avait que quelques centimes dans son chapeau. Il se pencha et y versa sa monnaie, puis, sans demander son avis à l’homme, prit le carton, le tourna et y écrivit une autre phrase.

Le même après-midi, le publicitaire revint près de l’aveugle et vit que son chapeau était plein de monnaie et de billets. Le non-voyant reconnut le pas de l’homme et il lui demanda si c’était lui qui avait réécrit sur son carton et ce qu’il avait noté. Le publicitaire répondit : « Rien qui ne soit vrai, j’ai seulement réécris ta phrase d’une autre manière. », il sourit et s’en alla. Le non-voyant ne sut jamais que sur son carton, il était écrit :

«Aujourd’hui, c’est le printemps, et moi je ne peux pas le voir ».

Change ta stratégie quand les choses ne se passent pas bien et tu verras que ça ira mieux.

Auteur inconnu  – Dessin Jacques Faizant

Il était une fois la jarre imparfaite

 

 

 

Retour haut de page